ARSGT Association des Retraités des Sociétés du Groupe TOTAL
ARSGTAssociation des Retraités des Sociétés du Groupe TOTAL

RELAX ...                                          

Dans ces moments troublés et cette situation de pandémie, les distractions sont rares et les nouvelles sur le site, réduites au minimum. Nous faisons néanmoins notre possible ... essayons de sourire, même bêtement, à ces publications plus ou moins subtiles aménagées au gré du temps et de l'humeur du jour...

     --------------------------------------------

EVIDENT MON CHER WATT-SON ! ou histoire d'amour électrique

Il était une fois un électricien qui voulut brancher une femme qu’il trouvait lumineuse. Hélas pour lui, celle-ci chercha tout de suite à éteindre ses ardeurs.
- J’suis déjà prise ! annonça-t-elle.
- Je m'en fiche ! lui dit-il, je ne suis pas du secteur. On pourrait se voir en alternatif ?
- Si tu continues à me mettre sous tension avec autant d’intensité, je pars en courant.
Et elle se retourna pour s’éloigner.
Reprenant le fil
conducteur de son approche, il chercha à l’allumer : Mais pourquoi faites-vous de la résistance ? N'aimez-vous pas les Ohm ?
Elle fit Volt face. A ce moment-là il y avait de l’électricité dans l’air !
- Watt ? T’Ampère pas une !
- C’est que je ne vous trouve point Led ! s’exclama l’électricien.
Son style ampoulé sembla calmer la femme.
- C’est gentil. Mais dis-moi, tous ces jeux de mots, c’est pour briller ?
- C’est pour flatter votre intelligence ! J’adorerai étreindre une lumière de votre genre.
(L’électricien imaginait sans doute déjà les va-et-vient.)
- Tu me prends pour une call girl de Lux ! ?
- Je te dis que je suis déjà
prise et éprise !
Elle était sur le point de péter les plombs à cause de cette méprise multiple.
C’est alors qu’arriva le galant de la belle, un macho monté sur pile électrique, qui joua parfaitement son rôle d’interrupteur de conversation en collant une châtaigne au prétendant (ça douille !).
Et c’est ainsi que l’électricien, qui se prenait pour une lumière mais n’était guère brillant, dut accepter de la mettre en veilleuse.

Histoire de vaccin typiquement française !

Un médecin doit vacciner un Anglais, un Allemand, un Américain et un Français.

Il dit à l'Anglais :
 - Venez par ici pour votre vaccin !
- Je ne veux pas
- Allez ! Un gentleman doit se faire vacciner.
 Et l'Anglais se fait vacciner.

 Le médecin s'adresse à l'Allemand :
- Maintenant c'est votre tour.
 - Non merci !
 - C'est un ordre !
 Et l'Allemand se fait vacciner.

 Le médecin s'adresse a l’Américain :
 - Maintenant, c'est à votre tour.
 - En aucun cas !
 - Mais vous savez, votre voisin s'est fait vacciner.
 Et l’Américain se fait vacciner.

 Le médecin s'adresse au Français :
 - A vous maintenant !
 - Je ne me ferai pas vacciner !
 - Allez, un gentleman se ferait vacciner.
 - En aucune façon !
 - C'est un ordre !
 - Non !
 - Vous savez, votre voisin s'est fait vacciner...
 - Je m'en fous !
 - Mais qui êtes-vous exactement ?
 - Un Français.
 - Ah, un Français ! De toutes façons, vous n'avez pas droit au vaccin.
 - COMMENT ÇA, JE N'Y AI PAS DROIT !

... et le Français se fit vacciner !

 

Elle est idiote, je sais ...

 

 

 

AFIN D'EVITER TOUTE FORME DE RACISME UNE                            REFORME DE LA LANGUE EST EN COURS ...

Le Test de la baignoire.

 Lors de ma visite médicale, j'ai demandé à mon médecin,

“Comment déterminez-vous si on doit placer un patient dans une maison de retraite pour personnes âgées ?"

"Bien," répond-t-il, "nous remplissons une baignoire, ensuite vous avez le choix entre une petite cuillère, une tasse à thé, et un seau et je leur demande de vider la baignoire."

"Oh, je comprends, "une personne normale prendra le seau parce que c'est plus grand qu'une cuillère ou une tasse à thé".

"Non, répondit-il, une personne normale enlèvera le bouchon de la baignoire. Voulez-vous un lit près de la fenêtre ?"

SI JÉSUS NAISSAIT AUJOURD’HUI…les MÉDIAS se déchaineraient !!!


Cela pourrait donner "la une" suivante dans les journaux télévisés :


"Aujourd’hui 24 décembre, un nouveau-né a été trouvé dans une étable. La police s'est rendue immédiatement sur les lieux et a fait appel au SAMU.

Un charpentier et une mineure (vraisemblablement la mère) ont été placés en garde à vue."

Ce matin très tôt, les autorités ont été avisées par un citoyen de la banlieue de Bethléem qu'une famille de S.D.F s'était installée dans son étable.

À son arrivée sur les lieux, la police a découvert un nouveau-né enveloppé dans des morceaux de tissu sans précaution d'hygiène et dormant sur une litière de paille.

Le charpentier, identifié plus tard, Joseph (de Nazareth), s'est opposé à ce que les autorités emmènent l'enfant afin de le mettre en lieu sûr. Il était aidé de plusieurs bergers ainsi que de trois étrangers sans papiers. Ces trois étrangers, se présentant comme mages, ont été arrêtés.

Le ministère de l'Intérieur s'interroge sur l'origine de ces trois hommes probablement en route vers Calais. Le préfet a confirmé qu'ils n'avaient pas de papiers d'identité mais qu'ils détenaient de l'or ainsi que des produits suspects et illicites. Ils prétendent que Dieu leur a dit de ne pas répondre aux questions... Les produits suspects ont été envoyés en laboratoire pour analyse.

Le lieu où le nouveau-né se trouve actuellement n'a pas été communiqué.

D'après le service social en charge de l'affaire, le père avoisinerait la cinquantaine tandis que la mère n'est certainement pas majeure. On vérifie pour le moment la relation entre les deux. Mais à défaut de soupçon de pédophilie, le détournement de mineure est probable…

La mère se trouve pour l'instant à l'hôpital universitaire de Bethléem pour des examens médicaux et psychiatriques. Elle prétend être encore Vierge et affirme que le bébé vient de Dieu. Si son état mental le permet, elle sera mise en examen pour non-assistance à personne en danger.

La consommation de stupéfiants, probablement amenés par les trois étrangers, doit sans doute être prise en compte dans cette affaire.

Des prélèvements et des prises de sang ont d'ailleurs été faits en vue de retrouver les empreintes d'ADN nécessaires à l’enquête.

Aux dernières nouvelles on apprend que les bergers présents sur les lieux affirment avoir vu un homme, grand, tout de blanc vêtu, qui leur a ordonné de se rendre à l'étable, avant de disparaitre mystérieusement. Aucune hypothèse n'est écartée, comme celle d'embarquement à bord d'un OVNI qui n'est pas exclure…

- L’opposition s’est indignée que le gouvernement ne mette pas en place les moyens de protection suffisants pour éviter que n’importe quel OVNI puisse survoler notre espace aérien et demandent une enquête parlementaire.

- Les verts rappellent que faire un feu de bois dans une étable est source de pollution…

- L’extrême gauche dénonce ce capitalisme sauvage qui augmente les loyers et empêche les familles modestes d’avoir un logement décent.

- Le président déclare que depuis son élection le gouvernement a ouvert de nombreuses nouvelles places d’accueils pour éviter de laisser des familles à la rue alors que son prédécesseur en avait supprimées.

Une cellule de crise a été installée sous la direction du préfet Hérode, l'autorité craignant un complot dont les rumeurs avaient persisté ces derniers temps.

On pourra également suivre les images en direct sur BFM TV et, à 17h30, "C’est à vous" organisera un débat sur le thème "peut-on encore accoucher dans une étable de nos jours ?" en présence de plusieurs invités :

- notre confrère de libération auteur d’une enquête sur " la rue pour toute la vie ",

- d’un sociologue enseignant à l’Institut d’Étude Politique, spécialiste de la précarité sociale,

- de l’écrivain Hugo Victor auteur des "Misérables"

- et de M. Pilate Ponce représentant le gouvernement

Pour conclure, après examen médical, la fille mineure ayant effectivement été reconnue vierge, le couple a été placé en garde à vue pour rapt d'enfant.

 Robert et Lucette sont des malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique.

Un jour Lucette longe la piscine. Elle tombe à l’eau et coule à pic. Ni une ni deux, Robert saute à l’eau et  va chercher Lucette au fond. Il la ramène à la surface. 

 Quand le Directeur apprend l’acte héroïque de Robert, il décide de le laisser sortir immédiatement car il pense que si Robert est  capable d’un tel acte il doit être mentalement stable. 
 Le Directeur va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Robert. 
Il lui dit : 
 J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre ! La bonne, c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu  as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre  mental.
La mauvaise, c’est que Lucette s’est pendue dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre. 
 Et Robert de répondre au Directeur : 
 Elle ne s’est pas pendue, c’est moi qui l’ai accroché pour qu’elle sèche. 

 

 

 

       Dur de vieillir !

Pour nous joindre  pendant le confinement
Tél. (Répondeur) :
 

09 66 89 17 78
E-mail :
arsgt.contact@orange.fr
(Clic sur lien ci-dessus)
 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Réalisé par D.Auclair